Un club, une histoire....

Parmi les nombreux sports qui se pratiquent sur le HautPlateau de Crans-Montana, le football, véritable phénomène social de notre siècle, a lui aussi réussi à captiver notre population. Les lignes qui suivent retracent brièvement les principales étapes de son histoire, faite d’ombres et de lumières. Le FC Montana intègre l’Association Valaisanne de Football (AVF) lors de l’assemblée générale de celle-ci, le 12 juillet 1930, à Sion. A cette époque, I’AVF se compose de 12 clubs comme membres actifs, soit les FC Chalais, Granges, Grône, Martigny, Montana, Monthey, Saillon, Sierre, Sion, Vernayaz, Vionnaz, Visp, et deux membres libres, à savoir Chippis et Dopolavoro. Dès la saison 1931-1932, le FC Montana dispute le championnat suisse en 4e ligue ainsi que le championnat cantonal. Son activité est déjà remarquée, puisqu’on lui confie, le 15 août 1932, I’organisation du match international Valais-Tubantia Anvers, match gagné par les Valaisans 5-2.

Le FC Montana des années 1931-1935 est composé des joueurs suivants: Lepori, Etienne Viscolo, Mario Cottini, François-Lucien Rey, Jules-Robert Rey, Young, Marcellin Rey, Perriraz, Ernest Viscolo, François Viscolo, Charles Burri, Michel Pagano, Marius Cordonier et Géo Barras. Le premier comité est formé de MM. Ernest Viscolo, Charles Burri, Louis Perriraz et Robert Moser. Il convient de rendre hommage à ces pionniers, responsables et joueurs, qui ont payé de leur personne l’aménagement du premier stade de la Moubra et qui, dans des conditions bien plus difficiles qu’aujourd’hui, ont réussi à ancrer l’amour du football dans le cœur de notre population. Les années passent; la guerre arrive qui brise l’enthousiasme de nos footballeurs. Le terrain de jeu est transformé en champ de pommes de terre, dans le cadre du Plan Wahlen. C’est ainsi en raison des perturbations créées par les événements mondiaux que le FC Montana quitte l’AVF en 1940.

Une nouvelle ère de paix s’installe favorisant la renaissance du club. Un groupe de jeunes, entraîné par le dynamisme des présidents Jacques Bachmann et Fernand Vouilloz, relance le FC Montana en 1948. Le club est à nouveau accepté au sein de l’AVF le 20 avril 1949 comme membre libre, puis comme membre actif une année plus tard. C’est ainsi qu’il participe au championnat cantonal dès la saison 1950-1951 et au championnat suisse de 4e ligue dès la saison 1951-1952. Avec plus ou moins de brio et de réussite, il gagne en 1957-1958 le challenge Müller, prix de bonne tenue pour actifs, devient champion valaisan de 4e ligue à la fin de la saison 1959-1960 et obtient sa promotion en 3e ligue. Malheureusement, le recrutement des joueurs s’avère de plus en plus difficile et la relégation en 4e ligue ne peut être évitée à la fin de la saison 1961-1962. Le terrain de la Moubra, utilisé pour des courses de chevaux et de stock-car, ne répond plus aux exigences de l’AVF qui le déclare inutilisable en 1970.

Une ère difficile s’ouvre pour le FC et ses dirigeants. Tous les matches doivent se disputer à l’extérieur. Grâce à la compréhension du FC Granges et de M. Evéquoz, directeur des établissements de Crêtelongue, le FC peut disposer de deux terrains de jeu pour ses équipes. Malgré ce handicap, la section juniors est formée en1968. Elle permettra au FC de se renouveler et de former les équipes futures. Durant la saison 1970-1971, le FC Montana modifie sa dénomination et devient le FC Montana-Crans. Un nouveau terrain L’obligation de jouer à l’extérieur, avec les charges financières que cela comporte, devient insupportable pour le FC. La Jeune Chambre Economique de Montana-Crans vient en aide au club et un projet de construction d’un nouveau stade est lancé en 1975. Le Centre scolaire régional est également intéressé à ce projet. Après de nombreuses études, la décision de créer le stade est prise. Les travaux débutent au mois d’avril 1978. Le terrain est remis au Centre scolaire et au FC par la Jeune Chambre Economique en 1979. 1980-1981, c’est la première saison du FC Montana-Crans sur son nouveau stade et celle de son ascension en 3e ligue. En mai 1981 est prise la décision de construire des vestiaires, fruit d’une nouvelle collaboration de la Jeune Chambre Economique et du FC Montana-Crans. Juin 1981, début des travaux. Et les 14, 15 et 16 août 1981, inauguration du stade de la Moubra. Les vestiaires sont terminés et mis à disposition des joueurs en 1982. Malheureusement, la relégation en 4e ligue ne peut être évitée à la fin du championnat 1981-1982. Toutefois, loin de se décourager et en se basant essentiellement sur des joueurs issus de son propre mouvement juniors, le club réintègre la 3e ligue à la fin de la saison 1983-1984 et ce jusqu’à la fin de la saison 1989-1990. S’ensuivent promotions et relégations, jusqu’à la fin de la saison 1993-1994. Depuis lors, le club évolue en 4e ligue. Quant à la deuxième équipe, nous relèverons la fidèle amitié qui règne en son sein et l’excellent championnat 1987-1988 qui la vit terminer deuxième du groupe, manquant d’un seul point la promotion en 4e ligue. Le club a également eu le plaisir d’inscrire une équipe féminine de 2e ligue dès la saison 1997-1998. Hélas, en raison d’effectifs trop faibles, I’équipe a dû être retirée au printemps 2000. Mais le FC Montana-Crans espère bien, dans un proche avenir, inscrire à nouveau une équipe féminine. Avis aux amatrices ! La dernière assemblée générale de juillet 2000 a décidé le changement de l’appellation du club en FC CransMontana. Cette modification répond aux attentes de nos instances politiques et touristiques soucieuses de cohérence. Elle permet au club de disposer d’atouts supplémentaires pour le futur.

Le mouvement juniors a de tout temps retenu l’attention des responsables. Aujourd’hui, la commission juniors est fière de pouvoir inscrire 7 équipes pour la saison 1999- 2000, ce qui représente environ une centaine de joueurs. Par ailleurs, la possibilité est offerte aux plus jeunes de participer à l’école de football (plus de 40 participants). Géographiquement, le FC Crans-Montana est le club de football le plus haut du Valais. De ce fait, les conditions d’entraînement et de jeu sont souvent précaires. Il suffit de penser à la reprise du championnat au début du mois d’avril, alors que notre terrain est encore recouvert d’un mètre de neige, pour mesurer les difficultés auxquelles notre club est confronté. … le mieux doté En dépit de cet inconvénient majeur, le nombre de joueurs et d’équipes est en progression constante depuis plusieurs années. Ce succès est non seulement dû au dynamisme et à la ténacité de toutes les personnes qui ont siégé au comité depuis cinq décennies, mais aussi et surtout aux nombreux et compétents entraîneurs qui ont su transmettre à leurs protégés la passion de ce sport, le goût de l’effort et l’esprit d’équipe. A ce jour, le FC Crans-Montana compte près de 220 joueurs et entraîneurs, ce qui représente, et de loin, le contingent le plus élevé de tous les clubs de la région.

© 2016  Powered by Noise By Night Agency